L’isolation phonique de ses fenêtres

L’isolation thermique est importante lors du choix des menuiseries. Mais le côté phonique n’est pas pour autant à négliger, il fait partie des principaux avantages du matériau dont les menuiseries sont constituées. Le bruit entre généralement par les fenêtres. C’est donc là qu’il faut intervenir au mieux pour permettre une bonne isolation acoustique. Voici quelques bonnes idées pour que celle-ci soit la plus efficace.

Le diagnostic phonique

Pour que vos fenêtres puissent disposer des qualités acoustiques nécessaires face aux bruits extérieurs de la ville, il faut faire établir un bon diagnostic et ce, avant même de choisir le type de matériau et d’entamer les travaux de construction ou de rénovation des fenêtres. Il s’agit d’une étude permettant d’identifier la nature des bruits dérangeants ainsi que leur intensité (en décibels). Ce type de diagnostic est réalisé par un professionnel. Il est conseillé dans la mesure où il vous évite de vous tromper sur les travaux qui vont suivre. Vous trouverez un professionnel adéquat par une petite recherche en ligne. A noter que cette évaluation de bruit est peu onéreuse et pourtant efficace pour connaître la gravité de la situation en matière de bruits dans l’habitation. Une fois le diagnostic effectué, il est possible de s’attaquer au bon choix de matériaux pour fabriquer les fenêtres.

Les matériaux conseillés pour une isolation acoustique efficace

Pour garantir l’efficacité de l’isolation phonique, il faut également considérer le type de matériau à utiliser. Le principe est simple : plus le matériau est lourd, moins le bruit est perçu. Si donc le caractère acoustique est le plus important dans la réalisation des fenêtres, il faut choisir un matériau robuste.

L'isolation phonique de ses fenêtres

Jusque-là, le bois est le plus préconisé car il est dur et résistant. Il faut simplement s’attendre à devoir effectuer un entretien régulier car le bois peut être exposé à différentes attaques telles que les moisissures, le vent, l’humidité, les pollutions, etc. Vient ensuite le PVC, matériau par excellence en matière d’isolation thermique et phonique. Ce matériau a l’avantage d’être peu coûteux et en même temps facile d’entretien. Un coup d’éponge humide et du savon suffisent à son nettoyage.

Par ailleurs, pour que le bruit s’amenuise voire même ne s’entende pas du tout, il faut choisir un bon vitrage. En principe, le double vitrage est le système le plus recommandé à cet effet. Il en existe différents types dont le double vitrage renforcé, plus performant.

Privilégier le professionnel

A part le fait de choisir un logement éloigné des bruits assourdissants de la ville, vous n’avez pas d’autre choix que de bien entretenir l’habitation dans laquelle vous allez devoir vivre. Pour vos fenêtres, privilégiez l’intervention d’un professionnel si vous voulez un résultat satisfaisant. Seul un spécialiste peut établir une analyse pertinente de votre domicile en matière de bruit et peut indiquer le type d’installation qui convient à vos fenêtres. Pour les travaux, le professionnel est encore recommandé pour obtenir un résultat final réussi sans risque de destruction ou de faille dans un délai rapide. Il sera également moins utile de procéder à l’entretien si les travaux sont de qualité.