Conseils pour l’entretien d’une verrière d’intérieur

La verrière d’intérieur séduit de par son élégance et sa bonne qualité d’isolation phonique. Pour faire simple, elle permet d’apporter de la lumière naturelle à votre espace tout en donnant du caractère à votre décoration intérieure. C’est en effet un élément architectural qui permet de délimiter deux espaces sans les cloisonner totalement. Toutefois, pour améliorer sa durée de vie, il faut prendre le temps de l’entretenir régulièrement.

Les solutions efficaces pour entretenir une verrière en acier

D’abord, sachez que l’acier est un matériau qui ne demande pas d’entretien particulier. Néanmoins, il convient de l’entretenir au minimum une fois par an pour garantir sa longévité tout en s’assurant qu’il ne présente pas des signes d’oxydation. Pour nettoyer une verrière en acier, vous n’aurez besoin que d’eau chaude et de savon liquide. Si la saleté persiste, vous pouvez utiliser du jus de citron ou du vinaigre blanc. Et dans la mesure où la structure montrerait des traces d’oxydation, utilisez la brosse métallique ou sinon du papier vert.

Par ailleurs, sachez qu’il vous sera possible de peindre votre verrière pour cacher les imperfections. Pour ce faire, vérifiez que la structure en acier ne comporte pas des traces de rouilles et qu’elle soit bien lisse. Veillez ensuite à nettoyer la verrière en frottant avec une éponge. Puis, appliquez un produit antirouille en guise de traitement pour l’acier afin d’anticiper tout risque d’oxydation. Et pour une bonne adhésion de la peinture, réalisez une sous-couche puis appliquez une peinture spéciale fer. Pour finir, laissez sécher la première couche de peinture avant de réaliser la seconde.

Comment entretenir une verrière en bois ?

Si vous avez opté pour la verrière en bois, notez que son entretien dépend du bois, selon qu’il soit brut ou peint. Dans le cas d’un bois brut, il faudra le protéger à l’aide d’un imperméabilisant pour prévenir des saletés. Par la suite, il convient de nettoyer les châssis en bois avec du savon dilué dans de l’eau chaude. En revanche, s’il s’agit de bois peint, il suffira de nettoyer le châssis avec une éponge, de l’eau tiède et du liquide vaisselle.

En outre, si vous souhaitez peindre votre verrière en bois, commencez d’abord par poncer le bois au moyen d’un papier vert. Et dans la mesure où le bois a déjà été peint, il est nécessaire de le décaper au préalable. Ensuite, il faut enduire la structure d’un apprêt pour ne pas que le bois absorbe la peinture. En même temps, cela permet de camoufler d’éventuelles fissures ou imperfections. Pour le choix de la peinture, optez pour l’acrylique sur bois ou encore la peinture à la caséine. Appliquez ensuite deux couches pour plus d’homogénéité.

Ainsi donc, l’entretien d’une verrière dépend du modèle choisi. Si vous voulez vous soustraire de cette corvée, choisissez les verrières en alu qui réclament peu d’entretien voire aucun.